Tribune libre de Thierry Jarnet

29 mars 2015

 


Tribune Libre de Thierry Jarnet pour le Paris Turf, édition du dimanche 29 mars 2015. Une pétition circule actuellement demandant que le poids que portent les chevaux soit relevé pour suivre l'évolution morphologique des jockeys. C'est une réalité, mais il faut néanmoins noter qu'en contrepartie, il n'y a pas de modification correspondante sur les équidés.

Peut-être qu'une alternative consensuelle consisterait à relever un peu l'échelle des poids, tout en aménageant des tâches plus faciles pour les chevaux, comme courir à 2 ans révolus en plat et 3 ans réels en obstacle, sur des parcours moins éprouvants que Fontainebleau ou Compiègne pour les juniors, par exemple ? Il y a des critères physiques indispensables pour exercer cette profession (comme d'autres d'ailleurs : danseurs, gymnastes, mannequins...) et les recruteurs des écoles devraient être très transparents sur ce point, ce qui est loin d'être le cas. Il est exceptionnel d'exercer ce métier dans la durée sans suivre un régime alimentaire draconien qui permette de rester au poids requis, quelle que soit sa morphologie. Il faut se préparer tôt à en vivre cet aspect ascétique. De grands jockeys par le talent et la taille auraient certainement été mieux orientés vers d'autres disciplines équestres, où ils auraient eu autant de sensations et de succès, mais beaucoup moins de contraintes.

Retrouvez la suite de l'article ici


Partager cet article :

← Retour à la liste