Une très belle initiative pour découvrir les courses et ses acteurs !

21 mai 2014

" Journée Portes Ouvertes à Chantilly, les coulisses d'une grande première".

Dans son numéro du mercredi 21 mai, le JDG revient sur la journée portes ouvertes à Chantilly organisée par Matthieu Vincent et toute son équipe. Une très belle initiative pour faire la promotion des courses et de ses acteurs. 

Extrait

JDG. – Comment a germé cette idée de journée portes ouvertes à Chantilly ?
Matthieu Vincent. – Lors d'une visite à Newmarket, j'ai eu l'occasion d'échanger avec Nick Patton, mon homologue de Newmarket, au sujet de la journée portes ouvertes organisée dans ce fleuron de l'entraînement anglais. J'avais trouvé l'idée très intéressante. J'ai toujours eu envie de partager ma passion pour ce site fabuleux qu'est Chantilly, tant le centre d'entraînement que l'hippodrome.
À Chantilly, l'idée de faire découvrir au plus grand nombre le monde des courses, qui peut malheureusement paraître fermé et hermétique, nous a toujours tenu à cœur. L'objectif de la jour- née du 7 juin est clairement de faire venir les gens aux courses, d'attirer une nouvelle clientèle, de lui faire partager notre passion. Depuis longtemps, nous organisons des visites du centre d'entraînement avec l'Office du Tourisme de Chantilly, mais c'est la première fois que nous montons une opération d'une telle envergure, de 6 h 30 à minuit.

Il s'agit donc d'une initiative de votre équipe ?
Tout à fait. C'est un projet qui a été porté par France Galop Chantilly, chacun ici étant partie prenante dans cette action qui met en lumière le quotidien auquel tous sont attachés. Ensemble, nous avons trouvé le financement nécessaire auprès d'entreprises locales ou nationales. Au final, vingt-cinq partenaires ont été séduits par l'évènement. Avec les quelques clients qu'ils auront invités, ils seront accueillis de façon tout à fait privilégiée le samedi 7 juin, dans les loges de l'hippodrome ou dans un salon "partenaires". Le concept a beaucoup plu et nous sommes parvenus à récolter le budget nécessaire pour organiser l'évènement dans sa totalité.

Comment avez-vous communiqué auprès du public pour faire connaître cette journée ?
Nous avons créé un site internet dédié à la journée "le cheval à Chantilly", www.portesouverteschevalchantilly.com, et nous communiquons aussi via les réseaux sociaux, pour créer le "buzz". Nous avons par exemple investi dans un drone pour faire des vidéos avec des vues aériennes du site inédites. Nous publions en moyenne 4 ou 5 vidéos sur notre page Facebook Chantilly Horse Racing & Training. Ces teasing couvrent tous
les domaines d'activité du monde des courses : les mini-courts-métrages sur l'entraînement, l'entretien
des pistes, le travail du maréchal-ferrant, le vétérinaire, pour ne citer qu'eux, sont très attractifs et efficaces. Parallèlement, 50.000 flyers "le Cheval à Chantilly" vont
être distribués dans les boîtes aux lettres. Ensuite, la Communauté de Communes de l'Aire Cantilienne a aussi édité pour le mois de juin prochain un douze pages à l'occasion du "Mois du cheval" à Chantilly, dans le- quel il est largement fait mention des journées du Prix du Jockey Club, des portes ouvertes "le Cheval à Chantilly" et du Prix de Diane Longines. Et, bien entendu, nous avons mis en place des partenariats avec la presse écrite, radio et télévisée, dont Equidia.

Comment ont réagi les professionnels ?
Ils se sont montrés très enthousiastes, aussi bien les entraîneurs que le personnel des écuries, qui travaillent bien souvent dans l'ombre. Nous avons été agréablement surpris de voir que l'ensemble des acteurs de la filière était tout à fait partant dans ce projet. Ces professionnels seront présents pour la journée portes ouvertes, ils pourront parler de leur activité et partager leur passion en direct.
Et le 7 juin prochain dès 12 h 30, lorsque l'hippodrome ouvrira ses portes, le public pourra découvrir non seulement les coulisses de l'hippodrome mais également les nombreux stands présentant les métiers inhérents au monde des courses comme l'élevage, le propriétariat, l'entraînement, le jockey et l'apprenti, les métiers du centre d'entraînement, le soin du cheval, le vétérinaire, le transport du cheval de course, le bourrelier et le maréchal-ferrant, l'art et le cheval, le cheval à Chantilly hier et aujourd'hui, et bien sûr le stand Easy Racing pour s'initier au pari hippique, ainsi que le stand simulateur de galop qui a tant de succès lors des évènements proposés par France Galop. Notre but étant d'expliquer au grand public le fonctionnement de la pesée, la photo-finish, l'état du terrain, les conditions d'une course, le code des courses.
Il faut savoir que la journée ne se limite pas à l'unique découverte du monde des courses. En collaboration avec l'Institut de France et la Fondation de Chantilly, des promenades sur chevaux Henson sont or- ganisées en avant-première dès la fin de la matinée du 7 juin, dans Chantilly. Le Musée du Cheval sera présent sur l'hippodrome grâce à Sophie Bienaimé qui réalisera un spectacle avant la première course.
Nous avons invité un groupe de jazz "Orleans" qui sera présent tout l'après-midi. L'idée est que le public vienne passer un agréable moment entre amis ou en famille pour savourer le spectacle des courses hippiques et s'attacher à cet univers captivant. Les divers comptoirs de restauration pourront inciter les gens à rester jusque dans la soirée et à clore cette journée portes ou- vertes "le Cheval à Chantilly" avec le film Cheval de Guerre de Steven Spielberg qui sera diffusé en plein air sur un écran géant de 200m2, en l'honneur de tous nos chevaux morts pour la France en 1914-1918.

 

 

 

Partager cet article :

← Retour à la liste